Trouvez la Mission de votre Vie : la méthode IKIGAI

Oui, le titre de l’ouvrage m’a fait rougir rien qu’à l’idée que l’on puisse me voir avec une telle chose entre les mains, mais bon…
Bienvenue dans cette critique de l’ouvrage « Méthode Ikigai » portant sur le développement personnel rédigé par deux auteurs espagnols : Fransesc Miralles et Héctor Garcia.

Introduction :

Cet ouvrage se veut-être une description de l’Ikigaï (que je décris un peu plus) loin ainsi qu’un ensemble de méthodes pour trouver le dit Ikigaï et le « mener à bien ». Les auteurs ont fait le choix (la notion étant d’origine japonaise) de mettre en scène le propos grâce à un voyage au pays du soleil levant. Mêlant description du voyage, références, anecdotes et descriptions de notions liées au développement personnel, ce livre constitue une sorte de pot pourri de nombreux concepts de productivité et de développement de ses facultés ainsi que de la connaissance de soi.

29542215_202609457010178_3222895833154313642_n_reference

Impressions de lecture :

Ce livre présente un style léger ainsi qu’un contenu abordable par tous. Sa lecture en est rapide et facile. L’illustration des notions par des histoires et des anecdotes de voyage aide grandement à la compréhension et rend le propos simple tout en nous dispensant d’un style trop académique. Les auteurs savent employer de bonnes accroches permettant de maintenir une attention soutenue sur le propos. En bref, une lecture agréable et relativement rapide.

Critique :

Si j’ai été « sympa » dans le début de cet article, je vais un peu plus tailler dans le vif à présent : je n’ai pas appris grand chose pour un ouvrage faisant tout de même 265 pages. Ce livre se targue d’être un guide pour nous aider à trouver notre Ikigaï, c’est-à-dire notre mission de vie, notre raison d’être. Sur 265, moins de 10 sont réellement dédiées à cela. Pour dire de manière brute et méchante ce qu’est ce livre : il s’agit d’un passage en revue de toutes les notions de développement personnel en vogue dans le monde occidental à l’heure actuelle. Comment le sais-je? Et bien tout simplement car sur l’ensemble des 35 notions abordées, je les connaissais pratiquement toutes au travers d’une bonne dizaine d’ouvrages (dit autrement, ce livre dédie 250 pages à la description de 35 notions, là où des livres de taille équivalente en développent en moyenne 3-4 seulement. Autant dire que ces notions seront donc survolées).

Le négatif :

Ce livre, en justifiant cela par le fait d’aider le lecteur à accomplir son Ikigaï, n’est en réalité qu’un étalage de méthodes de développement personnel (désolé de la redite). Tout est prétexte à pouvoir en placer un maximum, et rien ne sera épargné au lecteur : que ce soit les 10000 heures de pratique délibérée permettant de devenir un expert, la méthode Pomodoro, la loi de Pareto des 80/20, les 4 heures de travail hebdomadaires de Tim Ferriss, la recherche d’un mentor, les règles de la créativité, la méditation et la recherche de la pleine conscience, tout y passe (à un moment, je dois avouer que j’ai quand même un peu rigolé tellement l’enchaînement, complètement coupé du récit du voyage au Japon, sonnait artificiel ^^ mais bon, je suis taquin avec les auteurs).

En outre, les exercices guidés pour tenter d’améliorer sa propre vie sonnent vraiment écoliers et déconnectés d’une vie d’adulte (selon moi). C’est dommage car il y avait là un effort louable, mais je pense qu’au quotidien, la mise en place de ces méthodes tient de l’irréalisable, non pas parce qu’elles sont difficiles, mais parce qu’elles prennent un temps monstrueux. Et j’enchaîne là-dessus pour adresser ma principale critique à ce livre ( critique valable de manière générale pour une grande partie de la littérature étiquetée « développement personnel ») : la partie « méthodes à appliquer » de ce livre sera « concrètement » inutile dans sa majorité. Mais pourquoi me direz-vous? Et bien c’est très simple :

  • Soit vous appliquez déjà naturellement les méthodes :
    Si votre style de vie comprend déjà la majorité de ce qui est présenté dans cet ouvrage, alors bien entendu, il vous sera plutôt inutile.
  • Soit vous n’appliquez pas ces méthodes naturellement :
    Dans ce cas, je suis désolé, mais une chose me semble très claire : sauf si vous êtes un adulte qui gagne relativement bien sa vie et n’a ni partenaire, ni enfant, ni responsabilité « chronophage » (un travail qui ne prend pas de temps), vous n’aurez justement pas le temps de vous consacrer à la mise en application efficace de ce que contient ce livre. Pour être honnête, si vous arrivez à placer dans votre vie 15 minutes de méditation quotidienne, une séance de sport, une séance de « découverte de passions », une séance de « sociabilisation », une séance de feedback de vos méthodes, une séances d’implémentation de ces méthodes, une séances de « remerciement » des gens autour de vous, une séance « de développement d’une compétence ou deux » (art, programmation, musique etc) et toutes les autres choses conseillées, alors c’est que vous avez le pouvoir de créer du temps, auquel cas, votre Ikigaï est déjà tout trouvé : vous pouvez vendre ce temps aux joueurs de MMORPG et aux étudiants de médecine qui passent leurs concours.

Bref, vous avez saisi l’idée. S’il s’agit pour vous de mettre en application quelques trucs, cela devrait-être faisable, mais s’il s’agit de suivre la logique des auteurs, c’est mort! Bon, regardons cela sous un angle un peu plus « louangeant » 😉

Le Positif :

L’idée des auteurs dans la répartition des notions est relativement bonne : ils ont séparé ces 35 points (censées nous aider à trouver l’Ikigaï et à l’appliquer) selon trois sections. La première représente le passé, la deuxième le présent et bien entendu la dernière le futur. Cette idée est relativement bonne car elle permet de mettre en lumière comment chaque astuce s’inscrit dans une thématique utile à toute personne voulant évoluer en bien (l’idée par exemple de ne pas voir le passé avec trop de mélancolie, mais comme une leçon).

La lecture est très agréable par le dynamisme du style : on transite de la description d’une notion à des exemples de personnes l’ayant appliquée, en passant par des petites apartés racontant une mini histoire, et en finissant par des méthodes concrètes d’emploi de cette méthode que l’on peut remplir dans son joli livre (ah oui : la couverture est assez élégante ^^).

Je l’ai déjà mentionné dans la suite, mais disons que si vous vous lancez dans le développement personnel, cet ouvrage est vraiment une mine d’or car il aborde de nombreuses notions (qu’il vous faudra ensuite creuser par vous-même) et l’enchaînement est fluide et rapide, tout en étant cohérent (si on oublie que c’est censé avoir en lien avec l’Ikigaï). Donc à tous les « noobs » du développement perso, je vous le recommande.

Avis plus personnel et recommandations :

J’ai eu beaucoup de plaisir à lire cet ouvrage, car dans les instants où il s’agissait véritablement d’une redite pour moi, je me contentais de lire rapidement le passage. En ce qui me concerne, je lis peu d’ouvrages de développement personnel et me contente d’en consulter des résumés. Donc en soi, cela ne m’a guère gêné que ce livre soit ce que j’ai décrit plus haut (une revue de notions). Néanmoins, pour les personnes qui en lisent régulièrement, je vous déconseille ce livre qui ne vous apprendra sans doute pas grand chose et sera donc une perte de temps.

En revanche, je recommande ce livre aux lecteurs suivants :
-ceux débutant le développement personnel
-les personnes en quête de « sens » à un moment de leur vie où elles sont perdues
-les personnes désireuses de d’étoffer leur culture personnelle (mais n’en ayant pas trop 😉 )
-les personnes voulant se créer une routine de vie bien huilée dans l’esprit de « Miracle Morning »

J’achève ici ce petit article et vous dis à bientôt,

H

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s