6 points incontournables pour pécho dans les bars

Une fois de plus, votre noble serviteur vole à votre secours pour vous permettre, vous, petits Hommes égarés et esseulés, de vous trouver une compagne pour la vie…euh la nuit. Bien entendu, je ne m’adresse pas aux casanovas qui mettraient en un claquement de doigts n’importe quelle bonnasse dans leur lit. Je parle aux mecs en chien, qui dorment sur la béquille, qui n’attirent jamais le regard de ces dames, et seraient même prêts à taper dans le vivier des amies de leur jeune sœur qui vient d’atteindre sa majorité (comme dit le proverbe, « quand y a pelouse, y a match ! »). Sans plus attendre, voilà les points du serial nikeur des soirées bars.

1- Repérez le bon bar :

Etape PRI-MOR-DI-ALE : choisir un bar où :

la bière n’est pas chère, ainsi vous vous ruinerez moins en tentant de saoulez votre target (=la fille que vous ciblez pour les non anglophones) et les gens qui y viendront seront souvent des étudiantes fauchées ou des filles bien paumées sans le sous. Ces charmantes personnes présentant de faibles exigences pour leur boisson et le cadre de leur consommation, il y a fort à parier qu’elles ne seront pas exigeantes sur le mec qui les tronchera…euh les raccompagnera en fin de soirée.

votre appartement n’est pas trop loin : si jamais vous parvenez à ferrer une jolie dame, il serait fâcheux d’avoir à traverser toute la ville, la jeune fille endormie risquerait de voir son désir se tarir et vous votre aubaine s’évanouir.

vous êtes un habitué : rien de mieux que de saluer un barman pour montrer qu’on est un type sociable qui pèse dans le milieu : aura social GARANTIE !

le bar ferme tard : plus la soirée se prolonge, plus les défenses mentales des dames, reposant sur le stéréotype de la fille facile, s’effondreront. Il serait bête de se faire mettre à la porte de l’établissement à 22h30 alors que vous sentez que la donzelle commence à vous trouver moins dégueux grâce à 4 pintes que vous lui avez payées.

 

2-S’habiller convenablement :

Il n’y a pas de règle ici. L’art est de s’adapter.

Si vous allez dans un de ces bars crasseux qui permettent à des gros nuls et des groupes d’artistes ratés de se produire, miser sur le style crado : une bonne paire de tongs, un pantacourt avec quelques taches de gras ou de cambouis et un marcel. Effet garanti sur les crasseuses tatouées et piercienguées du bar. (astuce : PREVOIR des préservatifs ou alors une bonne dose de pénicilline et des tests sanguins après l’acte).

Si vous tablez sur un bar type RDV d’afterwork-bobo avec ces foutus plateaux fromages/charcuterie (non seulement ça coûte cher, mais paie l’haleine de la nana que t’essaies d’emballer), misez sur un style classe mais néanmoins décontracté. L’idéal, c’’est de porter un costume mais avec une petite écharpe de fils de pute inutile que tous ces connards mettent même en été. Vous savez, ces trucs qui coûtent 80€ aux galeries laquéquette.

echarpes5_foulardbalongaro-235x300
Un mec qui pèse dans le game des bars à vins.

Enfin, si vous vous rendez dans un bar où ont l’habitude de flâner les étudiantes après les cours (fonctionnent aussi si vous cherchez une cougar!), il vous faut vous tourner vers un style celio/jules. Un beau petit T-shirt avec deux ou trois teintes, pris en taille S ou XS pour donner l’illusion que vous avez des biceps. Attention cependant à savoir rentrer le ventre : l’aspect moulant risque de laisser paraître votre bedaine à bière.

robert-baratheon
Nanar et Jean-Phi qui ont sorti leurs habits du dimanche

 

3- Ne pas sortir seul :

Certains pseudo coachs en séduction vous diront que les rois du game sont ceux capables de sortir seuls tout en ramenant de la donzelle : Ce SONT DES CONNERIES. Surtout ne sortez JAMAIS seul dans un bar. Vous passerez, au choix, pour un mec creepy, un détraqué, un sans pote, un désespéré (à ce moment le lecteur se dit « ben oui, c’est le cas », là n’est pas la question).

Une super étude de Boston menée en collaboration avec les chinois (car ça coûtait moins cher) a mis en évidence un effet super. En gros, si on vous voit brièvement avec un autre mec, mieux vaut que vous soyez plus beau que lui. Mais si on vous voit longuement avec lui (une heure ou deux heures lors d’une soirée, pendant tout un weekend etc) alors mieux vaut qu’il soit beau, même s’il l’est plus que vous. En effet, ces cons d’humains, par un mécanisme que le grand psychologue Sarney Btinson nomma l’effet pompom girl, vont se convaincre eux-même que vous êtes beau gosse!

Or, si vous sortez avec un pote beau gosse (bon si vous en avez un…parce que là je pense que c’est chaud aussi…), il risque de vous piquez vos proies. Donc que faire? Et bien, sortez avec votre pote PD…euh différent, enfin votre charmant et raffiné ami homosexuel.

harry-styles-gay-homo-viril-we-are-men-video
Fin de soirée d’un lecteur qui a mal géré l’atout « pote homo »

Pourquoi cette stratégie étrange? Et bien c’est simple : les homo savent parler de trucs de gonzesses et n’ont aucun mal à les approcher puisqu’elles ne présentent aucun enjeu pour eux. Et pendant la soirée, viendra le moment où les proies s’exclameront en parlant de votre pote « t’es vraiment un type génial, si seulement y avait des hétéro comme toi » et c’est là que votre ami vous recommandera : EFFET GA-RAN-TI.

4-Quelle proie choisir?

Tout dépend de vos attentes : il est malheureusement difficile de trouver une fille facile à pecho ET bien au lit, et ouais, monde cruel. Heureusement, je suis là pour vous guider et vous permettre de faire le choix le plus éclairé dans cette jungle qu’est le vivarium féminin!

-la fille de bonne famille que sa mère a appelée « grosse » tout son enfance:
Généralement, cette jeune fille arborera un jean bien moulant, un décolleté notable, mais pas scandaleux, et surtout, elle sera facilement repérable à son rire aigu et outrageusement marqué pour attirer le mâle en rut. Là c’est facile, il faut que vous ayez l’air du mec qui s’en fout, mais qui néanmoins a compris que cette fille, très mal dans sa peau, veut se rassurer en ramenant quelqu’un ce soir. L’idéal est qu’elle soie éconduite par une de ses targets : privée du peu de confiance dont elle disposait, elle se laissera embrasser à sa 4ème pinte. Cependant, petit bémol : cette fille a un GROS manque de confiance, ce qui signifie que pendant la partie de jambes en l’air, elle se concentrera davantage sur l’image qu’elle peut donner que sur LA REALISATION DE TOUS VOS PLAISIRS LES PLUS VICELARDS.

-La BCBG fille de profs qui veut changer le monde :

Elle se repère facilement : c’est celle qui portera un vêtement ou un bijou pour lequel vous vous direz WHAT THE FUCK?????
Ca pourra être un pantalon de babos, un chapeau étrange, une paire de chaussures fairtrade/tiers monde de mes couilles etc. Très très important : cette fille s’est vue répéter depuis son enfance qu’elle était un être unique au potentiel infini (merci les putains de parents profs….). Or, à son entrée dans le monde réel, elle s’et rendue compte que le monde ne la voyait pas ainsi. Par conséquent, la donzelle va vouloir regagner cette attention. La technique est donc HYPER simple : abordez son groupe d’amis. Plaisantez avec chacun d’eux SAUF elle! Ne lui parlez, ne la regardez pas. Très rapidement, elle se jettera sur vous d’elle même afin de reconquérir ce que chacun a eu, sauf ELLE : votre attention.
Attention (et ouais je répète « attention » et alors? Tu te crois mieux que moi, tu crois que t’es Victor Hugo, alors ta gueule et dégage!), une fois cette étape réalisée, c’est quitte ou double : soit elle vous jette après eu un peu d’attention, soit, vous lui avez parlé suffisamment d’écologie, de biocompost, de véganisme et autres conneries, et là, elle vous ramène chez elle et vous passez la nuit de votre vie (à condition de pas être trop bourré hein!)

Pdahq1_(1)
Généralement, elles sont adeptes des méthodes scientifiques, mais croient à la lithothérapie, à l’astrologie, et à l’altruisme chez les humains. Quelles sont connes!

-la fille qui en a chié et qui en chie encore :

C’est facile : c’est celle qui fume et a un piercing dans le nez ou un tatouage avec le symbole de l’immortalité sur son doigt ou un autre endroit « hyper original ». Généralement, cette fille a vécu la séparation de ses parents, la mort d’un proche étant jeune, ou a été élevée dans une famille nombreuse sans le sou. Bref, elle a réussi à décrocher un bac+2 ou +3 en en chiant à être serveuse, caissière ou un truc du genre.

Grosso modo, cette fille n’a plus aucun amour propre, donc toutes les questions de cul sont déjà réglées à partir du moment ou vous arrivez à l’emballer. Mais comment faire? Et bien c’est simple : ces filles sont des victimes, leur vie a été de la merde depuis le premier jour. La seule chose qui présente un peu d’intérêt, c’est la compassion que l’humanité leur témoignera, et c’est sur ce tableau que vous devez jouer. Montrez-vous compatissant, créez un semblant d’intimité et de complicité, et au bout de quelques verres BIM, c’est dans la pocket.

tatouage phrase poignet infini
« OUAHOU c’est la première fois que j’en vois un comme ça? et l’idée est de toi? » phrase de Bébere, qui a bien compris comment on enfournait ce genre de dindes

-la fille timide qui a un copain et ne le supporte pas ou qui s’emmerde dans sa vie :

Je vous dirais très mauvais choix, pourquoi? Ce sont des gens chiants. Chaque fois que vous poserez une question, elle répondra pas oui ou non, ou peut-être (voire « je ne sais pas ») et ne RELANCERA JAMAIS la conversation. Elles sont faciles à reconnaître : elles ne parlent pas et se contentent de sourire poliment aux blagues des gens autour d’elles.

Cependant, ces filles sont des cibles faciles. JAMAIS vous ne pourrez les emballez le premier soir ni coucher avec. Cependant, en 2-3 rencards ce sera plié. Alors que faire : vous leur demander leur numéro, et ensuite vous enchaînez sur une autre. Attention, si vous allez parler à une autre fille, il faut le faire de manière ostentatoire : cela mettre en avant votre confiance en vous, ce qui attire ces filles!

5-N’oubliez pas votre grand ami :

Pourquoi un bar? Parce qu’il y a de l’alcool. L’alcool a une caractéristique très puissante : il désinhibe. Dit autrement : il rend les gens plus pragmatiques. Et tout le monde a envie de baisayyyyyy. Personne ne se fait d’illusion sur sa propre condition. Même si vous êtes dégueux, le cerveau de ces dames finira par leur dire « si ce mec, moche comme il est, est venu me parler, c’est que je dois pas pouvoir espérer beaucoup mieux…. ».

Il ne faut pas hésiter à faire boire votre target. Mais il faut que le fait d’enfourner les tournées passe inaperçu. Utilisez des expressions telles que « celle-là c’est pour moi » ou « mince mon verre est, vide, jte reprends quelque chose? ». Cela rendra plus discrète la grosse consommation, de plus, vous créerez dans l’esprit de la fille une sorte de : vous avez payé, elle doit s’allonger (et ouais, j’emmerde les féministes moi, OK?).

Mais surtout, l’alcool vous rendra de plus en plus beau, et ça c’est un point fort, surtout pour vous. (et oui, je sais que mes lecteurs sont dégueux, sinon ils n’auraient pas besoin de venir lire mes précieux et visés conseils, ils seraient en train de gérer les ptits culs).

UpFsfyD
L’effet de l’alcool fonctionne aussi avec les filles 😀

6-Le dernier acte :

Une erreur de débutant consisterait à embrasser la fille à la sortie du bar. AIE AIE AIE, NE FAITES PAS CA. Une fois embrassée, la dame acceptera bien sûr que vous rentriez ensemble. Mais les foutues hormones libérées par le baiser vont lui remettre les pieds sur terre. Elle risque de réfléchir à ce qui s’est passé et ce qui VA se passer et finalement vous dire qu’elle est fatiguée et veut dormir tôt. NON, il ne faut pas l’embrasser direct.

Ce qu’il faut faire, c’est proposer de la raccompagner. Sur la route, montrez-vous drôle et laissez planer l’incertitude sur la suite du programme (c’est une sorte de consensus de l’humain : qu’est-ce qu’un garçon et une fille vont bien pouvoir foutre à 1h du mat’, complètement bourrés, s’ils rentrent chez l’un d’eux????). Du coup, vous la raccompagnez, et là elle vous demandera « ça te dit de monter pour une dernier verre?« , bien entendu, en faisant semblant d’hésiter, vous lui répondez « Pourquoi pas? Et tu me montreras ta collection de chaussettes en forme de chat », ainsi vous plaisantez sur un de vos thèmes de conversation. Une fois chez elle, je laisse le Don Juan qui est en vous s’exprimez.

 

Dans la prochain épisode, je vous expliquerai comment vous en sortir si la dame ne veut pas rentrer à la maison après le bar.
Bon courage à vous,

H

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s