Le jeûne intermittent ou la solution à tous tes problèmes (ou presque)

Salut à tous,

Alors j’imagine que vous avez déjà entendu parlé du jeûne intermittent, et que la personne qui a évoqué cela devant vous est passée pour : une sorte de taré du yoga qui pousse le délire trop loin, un hippie, un anorexique etc. Bon et bien j’espère pouvoir vous convaincre du contraire dans cet article. Bon après, force est de constater que parvenir à inclure de manière régulière le jeûne intermittent dans son mode de vie rend tout de même certaines interactions sociales plus compliquées, mais néanmoins réalisables. Je tiens à préciser que la plupart des informations de cet article sont tiré du livre « FASTING : les principes et les bienfaits du jeûne intermittent » de Rémi Raher. Ce livre se lit facilement et est accessible à tous.

Fasting_4-Fasting-a-glass-of-water-on-an-empty-plate

Qu’est-ce que le jeûne intermittent :

Le jeûne intermittent consiste à ne pas manger (ne pas réaliser d’apport calorique si on veut-être précis) pendant une durée allant de 16 h à 36 h, et ce de manière régulière. Cette fenêtre de temps n’est pas prise au hasard : les 16 heures correspondent à la durée minimale à partir de laquelle les bénéfices physiologiques de cette période de jeûne se font ressentir, et 36 heures est la période au bout de laquelle les désavantages excèdent les bénéfices. Bien entendu, il est possible de boire de l’eau, du thé ou du café mais non sucré.

Mis à part le masochisme, quel est l’intérêt :

Le jeûne permet un certain nombre d’améliorations physiologiques et donc davantages pour votre corps. Je vais lister ceux-ci et les justifier, mais sans entrer dans les détails car ça prendrait un peu trop de temps ^^ Si vous êtes intrigués, Internet est votre ami :

-une meilleure sensibilité à l’insuline, donc moins de risque de diabète
-un niveau d’énergie plus stable au cours de la journée (en mangeant moins souvent, la glycémie du sang, donc le sucre présent dans celui-ci, fluctue moins)
-une disparition des grosses envies de manger : la faim violente est généralement dûe à une chute de la glycémie mais également à une « habitude » de l’organisme quant à sa sécrétion de ghréline (l’hormone de la faim) qui en quelques jours de jeûne se stabilise et s’adapte à ce nouveau régime
-une perte de poids (on mange moins^^)
-un ralentissement du vieillissement

Pour le reste il y a également « une amélioration de la qualité de vie » et une « amélioration de l’humeur », mais je trouve cela un peu subjectif.

L’impact sur le corps du jeûne :

Jeûner provoque plusieurs effets dont la liste qui suit n’est pas exhaustive :

stabilisation de la glycémie : en mangeant moins souvent, le pancréas à moins affaire à des arrivées régulières de sucre provenant de l’alimentation. Donc il a moins à jongler avec l’insuline et le glucagon, ce qui permet au corps d’équilibrer de lui-même son taux de sucre sanguin, réduisant entre autres les risques de diabète.
-émission d’hormone de croissance : cette hormone stimule la synthèse protéique (donc c’est bon pour les muscles) et favorise l’utilisation des tissus adipeux, donc la perte de gras.
-déclenchement de l’autophagie cellulaire : en quelques mots, les cellules, trouvant moins de protéines dans le sang, réalisent alors une forme d’auto nettoyage de leurs toxines (bon l’autophagie est plus complexe que cela, mais c’est ce qu’il faut retenir). De plus, cela constitue une forme de rajeunissement cellulaire (l’auteur indique qu’un jeûne de 24 heures permet de voir des effets sur les cellules épidermiques, donc la peau. Personnellement, je ne saurais vous dire si c’est vrai ^^).
-une perte de poids : l’émission d’hormone de croissance ainsi que la stabilisation de la glycémie sont deux éléments qui « hormonalement » aident le corps à perdre de la graisse. En outre, le fait de ne manger par exemple que deux repas au lieu de trois en 24h mène généralement à une consommation calorique réduite. Par exemple 2500 kcal/24h au lieu de 3000.

Il existe beaucoup d’autres bienfaits, mais ils sont plus complexes à expliquer et sujet à interprétation (manière polie de dire qu’ils sont plus douteux :P).

Jeûner, c’est difficile!!!! Ou pas :

Evidemment, si vous avez l’habitude de faire un solide petit déjeuner, un repas de midi copieux et un dîner bien garni, il peut-être difficile dans les premiers jour de se mettre au jeûne. Cependant, comme dit précédemment, les impressions de faim finissent par diminuer, entre autres parce que la ghréline, Miss hormone « jte donne faim » est régulée petit à petit par l’organisme pour s’adapter à vos moments de repas.

En outre, la stabilisation de la glycémie aidera également à réguler vos fringales. Et si malgré cela il est difficile de tenir, se remplir le ventre avec une boisson chaude ou de l’eau fonctionne.

Quelques exemples de jeûne :

  • Le plus facile, surtout pour commencer, est le jeûne 16/8 : il faut rester pendant une période de 16 heures sans manger puis on peut s’alimenter pendant 8 heures comme on le souhaite. C’est bien de le pratiquer entre 4 j et 7 j par semaine. Cela peut sembler ardu, mais en réalité, si votre fenêtre d’alimentation est entre 12h et 20h (en finissant le repas du soir vers 20h-20h30) il vous suffit de sauter le petit déjeuner pour réaliser ce jeûne.
  • Le jeûne de 24 heures : une ou deux fois par semaine, vous rester 24 heures sans manger (mais pensez bien à boire hein :D)
  • Le bulletproof régime : il s’agit du 16/8 mais en mangeant paléo
  • le steack & eggs diet : il s’agit là aussi du 16/8, mais en ne consommant que des oeufs et du steack. Et une fois par semaine, un repas contenant beaucoup de légumes et de fibres, mais surtout pas de glucides. Ce régime est surtout à l’usage des gens voulant faire fondre leur gras, mais à pratiquer avec parcimonie car il consiste à mettre votre organisme en régime cétogène, ce qui est parfois un peu lourd à supporter.

 

Conclusion :

Le jeûne, même s’il n’est pas régulier, a des effets bénéfiques sur l’organisme, le pratiquer de temps en temps peut-être une bonne chose. Le mieux est d’essayer ce qui VOUS convient, selon votre mode de vie, vos attentes et en fonction du ressenti que ce type de régime aura sur vous. Cependant, rappelez-vous que même si s’arrêter de manger permet sans aucun doute de maigrir rapidement, ce n’est pas ce qui est prôné par le jeûne intermittent : il s’agit bel et bien de ne pas s’alimenter en permanence, mais de manger néanmoins sainement et régulièrement. Le but de cet article est de vous aider à améliorer votre mode de vie, pas de vous rendre famélique en faisant des bêtises avec votre alimentation. Et si vous adorer tellement manger au point que cela vous coûte beaucoup, alors en changer rien, chacun est libre de faire ce qui le rend heureux 😉 L’ouvrage dont je vous ai parlés est présent en lien juste en-dessous. En version ebook (pas trop chère, en papier c’est trop cher pour le contenu je trouve) il vaut le coup car il se lit facilement, donne des conseils à la fois pratiques et scientifiques, et résume bien les idées.

 

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s